• Decrease font size
  • Reset font size to default
  • Increase font size


Traiteur - Le Coq Hardi
 
13, avenue Léon Blum
40400 TARTAS

Tél. : 05.58.73.48.28
contact@traiteur-coq-hardi.com

Les Landes en Aquitaine

Presse

La renaissance du Coq Hardi
23 février 2011 06h00 | Par Guy Bop



Cela fait maintenant 35 ans que Fernand Salvat, aujourd'hui décédé, a éteint les fourneaux du Coq hardi, en son temps une table tarusate réputée. Et après une parenthèse d'une génération, c'est Pascal, le petit-fils, qui, en 1995, à 31 ans, a entrepris de pérenniser la tradition familiale en s'installant en qualité de traiteur dans sa ville natale, avant d'ouvrir la Boutique du Coq hardi, rue Victor Hugo. Désormais, depuis le 1er janvier, la boucle est bouclée puisque le chef, formé chez Firmin Arrambide à Saint-Jean-Pied-de-Port, avant qu'en 1990, Francis ne lui confie les fourneaux de la maison Darroze à Villeneuve-de-Marsan, a entrepris de faire revivre la salle de restauration, située au n° 13 de l'avenue Léon-Blum.

« Il ne s'agit pas à proprement parler d'un restaurant car je ne travaille que sur réservation », confie Pascal, secondé au service par son épouse Christiane. De fait, la belle salle à manger au parfum un brin suranné, où trônent un magnifique vaisselier et une pendule comtoise d'époque, fleure bon l'authenticité des Landes profondes et peut accueillir jusqu'à 19 personnes. « Les clients composent eux-mêmes le menu à partir de ma carte mais je suis ouvert à toute suggestion », précise le chef qui fut aussi l'élève doué de Jacques Darc, au Richelieu dacquois.

 


Tartas (40) : Pascal Roussy, un maître artisan de talent
Publié le 29/12/2014 à 12h53 par Guy Bop


Maître artisan en son métier est un titre qui se mérite et ils ne sont que 200, sur les 8820 chefs d'entreprises artisanales que comptent les Landes, à pouvoir se targuer de l'avoir obtenu. Parmi eux, après le pâtissier, Jean Descoubes, aujourd'hui à la retraite, le traiteur du « coq hardi », Pascal Roussy qui, à 50 ans, vient d'accéder à ce grade synonyme de qualité suprême dans le monde de l'artisanat.

Un parcours sans faute

Car celui qui a repris le flambeau de la tradition culinaire familiale après une parenthèse d'une génération, peut s'enorgueillir d'avoir réussi un parcours sans faute qui l'a conduit, dans sa prime jeunesse, du Richelieu dacquois d'Alain Darc à l'adresse étoilée des Pyrénées de Firmin Arrambide, à Saint-Jean-Pied-de-Port, avant de se voir confier, par Francis, en 1990, les prestigieux fourneaux de la maison Darroze à Villeneuve-de-Marsan.
Le temps de convoler avec Christiane et le voilà de retour dans sa ville natale pour créer, en 1995, un service traiteur au 13 de l'avenue Léon Blum dans les locaux de l'ancien hôtel restaurant tenu par son grand-père, Fernand Salvat. Puis, c'est Joël Robuchon, qui l'adoube en l'invitant à participer à son émission « bon appétit bien sûr » et , en 2001, c'est une nouvelle « envolée » commerciale en avec l'ouverture de « la boutique du coq hardi », rue Victor Hugo. Car, entre les plats de grande tradition ou « canailles », réalisés à partir des meilleurs produits du terroir et la cuisine d'auteur, héritée de l'excellence de sa formation, conjuguée à son propre talent, Pascal Roussy est la référence gastronomique en Pays tarusate.